Interview gourmande de Julie

Julie

Julie

Je viens de (mes origines) : Je suis née, j’ai grandi et je vis à Nantes. J’adore cette ville entre urbanité, mer et terroir.

Dans mon enfance (ou mon adolescence) j’ai été marquée par la cuisine : j’ai été marquée par la cuisine : J’ai toujours adoré manger et ça depuis toute petite… le passage derrière les fourneaux était donc évident. Mes parents m’emmenais avec eux dans leurs sorties aux restaurants notamment le Hannoï, un restaurant Vietnamien rue Saint-Léonard. J’y ai un peu grandi en fait. A 5ans je mangeais avec des baguettes. Ma grand mère paternelle m’a aussi éduquée à la cuisine traditionnelle française. J’arrivais tôt chez elle le dimanche matin pour l’aider à préparer le repas dominical : vol au vent, bouchées à la reine… à l’ancienne. Je tiens de ma maman un je m’en foutisme complet des proportions et des temps de cuisson. On se fie aux goûts, aux sons et aux couleurs et en fait ça marche très bien !

Aujourd’hui mon type de cuisine préféré : Très hétéroclite en fait. Mon cœur balance entre cuisine du terroir généreuse et les saveurs exotiques raffinées.

Ma recette fétiche : Elle change souvent. En ce moment ce serait la tajine. J’ai découvert ce plat il y a peu de temps et j’en fait régulièrement. C’est très créatif et généreux, parfait pour un bon repas entre amis.

Mon plat ou mon dessert préféré : La liste est si longue ! Mais en cas de coup de blues ce serait un ragout de chevreau et gratin dauphinois préparés par ma mère. Le ragout est une recette de sa mère et le gratin une libre interprétation de la recette traditionnelle (moins lourde).

Dans ma cuisine, il y a toujours : Du beurre demi-sel et de la sauce soja, avec ça tout est bon !

J’ai honte, mais j’aime ça ! : Le ketchup, avec les frites mais pire avec les pâtes.

Un plat que je déteste… : Il en faut beaucoup pour me dégouter mais il y a bien les betteraves vinaigrette, je déteste ce légume. Servez moi ça avec un verre de lait et je quitte la table !

L’ingrédient que j’emporterai sur une île déserte : Du chocolat, pour supporter la solitude.

Une astuce à partager ? Le micro onde c’est parfait pour cuire le poisson.

Mes bonnes adresses :

– Pas que des salades, primeur rue de Strasbourg. Le patron vous propose chaque semaine des paniers locavores. C’est frais et plein de couleurs.

– Charcuterie Lemarié, marché de la Petite Hollande. Une charcuterie familiale avec tout le cochon comme on l’aime des pieds aux oreilles.

– La boucherie du bouffay, rue du Bouffay. Une équipe de choc avec un stock de rêve et une partie triperie.

– Maison Lemaître, rue de la paix.  C’est LA cave du centre ville, on y trouve toujours des bons conseils avec un service impeccable.

Mon livre de cuisine irremplaçable : Je ne suis pas très livre de cuisine parce que je ne respecte quasiment jamais les recettes.

  Tout ce que votre mère aurait du vous apprendre en cuisine de Kim Rowney, une encyclopédie de cuisine qui décrit les produits et les différentes façon de les préparer.

   Beurk ! C’est bon , Cuisine délicieuse de produits dégoûtants, Julien Fouin et Blandine Boyers. Foie de morue, os à moelle et couilles d’agneaux… cadeau d’anniversaire de mes amis.

Mes blogs favoris : Epic meal time, un site monté par les jackass de la bouffe : lasagnes de burgers,  le 11 816 cal fast food sushi… ils me font hurler de rire : http://www.epicmealtime.com/

Mon mot de la fin : MIAM !

Publicités

Si vous avez aimé cette recette dites-le nous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s